Coordonnées/Contact

1 rue de l'Ancien Canal
Pantin 93500
France
Téléphone: (+33) (0)1 56 41 35 00
E-mail:
Site web:

Données

Autres compétences: Agence digitale, Marketing Médias sociaux, Brand Content, Communication Corporate, Evénementiel/Sponsoring/Mécénat/
Partenariat, Stratégie et planning

Société-mère:

Réseau:

créations: 205

Autres compétences: Agence digitale, Marketing Médias sociaux, Brand Content, Communication Corporate, Evénementiel/Sponsoring/Mécénat/
Partenariat, Stratégie et planning

Société-mère:

Réseau:

créations: 205

BETC

1 rue de l'Ancien Canal
Pantin 93500
France
Téléphone: (+33) (0)1 56 41 35 00
E-mail:
Site web:

GRANDE BRADERIE DE LA MODE : EN DECEMBRE, L’ESPOIR SE PORTE TOUJOURS EN ROUGE

Evènement incontournable pour les amateurs-trices de mode en quête de bonnes affaires et d’achats solidaires, la Grande Braderie de la Mode AIDES a lieu un peu plus tôt cette année :
Rendez-vous les 29 novembre, 30 novembre et 1e rdécembre aux Magasins   Pantin et/ou les 12, 13 et 14 décembre aux Docks Village à Marseille.
Cette année, le dernier jour de la Braderie à Pantin, le 1er décembre, coïncide précisément avec la journée mondiale de lutte contre le sida, journée dédiée à toutes les mobilisations. Plus d’une centaine de maisons telles que Kenzo, Agnès B, Vilebrequin, Dr Hauschka, Maje, Isabel Marant ou encore Jerôme Dreyfuss se sont mobilisées pour proposer des articles à prix réduits allant jusqu’à -70%. Objectif : permettre àchacun et chacune de dénicher des perles rares à petits prix, tout en soutenant AIDES dans son combat pour faire reculer l’épidémiede VIH. L’intégralité des bénéfices de cette vente servira à financer lesactions de prévention et de dépistagepartout en France. Chaque édition de la Grande Braderie permet de collecter en moyenne 200 000€: l’équivalent du coût d’un million depréservatifs ou de 350000 kits de dépistage rapide du VIH. « La Grande Braderie de la Mode est l’un des temps forts de l’association, et un moment clé pour le financement de nos actions. Nous remercions l’ensemble des marques partenaires qui font de cet événement un succès. Un immense merci également à Vincent Desailly pour sonimplication, et à notre partenaire historique BETC et son entité BETC Etoile Rouge » a déclaré Aurélien Beaucamp, président de AIDES. L’édition parisienne se fera sous le parrainage des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence. Le collectif de militants-es nous fait le plaisir de soutenir l’opération cette année. A Marseille, c’est Jocelyn Meire, ex-directeur de la Maison Mode Méditerranée et fondateur du collectif FASK (Fashion Skills) qui est parrain de la Braderie.Alors suivez votre instinct de mode, votre bon cœur (battant) et si l’espoir se porte rouge, vous verrez que les portants vous réserventbien d’autres couleurs !Retrouvez-nous à la Grande Braderie de la Mode À PARIS/ PANTIN, dans les locaux de l’agence BETC :
 
Le vendredi 29 novembre de 11h à 20h Samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre de 11h à 18h
Les Magasins généraux,1 rue de l’Ancien Canal, 93500 Pantin METRO EGLISE DE PANTIN ligne 5, sortie 1À MARSEILLE Le jeudi 12 décembrede 13h à 20h vendredi et samedi 13 et 14 décembre de 11h à 19h Les Docks Village, « Place duMarché» 10 Place de la Joliette, 13002 Marseille METRO JOLIETTE Plus d’infos sur aides.org/braderie
C’est BETC Etoile Rouge, entité du groupe BETC dédiée aux marques de luxe, mode et beauté, qui a réalisé le visuel de cette saison. Familière de l’univers de la mode, l’agence voulait faire se rencontrer attitude et symbole. L’attitude, c’est ce fashion statement, une silhouette bien campée en studio, un air de défi. Le symbole c’était redonner sa place à ce ruban iconique de AIDES qui a longtemps représenté la lutte. Une façon de mettre en scène une fierté et de clamer haut et fort que la bataille continue.
Une image volontairement minimale et graphique, telle une série mode des eighties, où le rouge s’impose et les mots claquent. Comme un hommage discret à ces années qui furent si fondamentales pour se mettre en ordre de combat avec un courage et une détermination qui, aujourd’hui encore, forcent l’admiration. Le photographe Vincent Desailly a su retrouver ce mélange d’aplomb et d’urgence.