Eco-socio production. La vision chez LA\PAC

"Le courage, c’est de s’y mettre !" ou comment tous peuvent s'engager dans l'éco-socio production. Echanges avec Clémentine Buren.


  • C'est quoi l'éco-socio production ? 

Bonjour AdForum

Je suis Clémentine Buren, responsable RSE / éco productrice pour le groupe de production audiovisuel PAC (LA\PAC, STINK PARIS FILMS, DE GAULLE, VERY/CONTENT, 2001, PAC STORIES). Et, consultante RSE / éco manager indépendante TERRE TV. Je suis l’interlocutrice dédiée aux problématiques d’éco-socio production et j’accompagne mes clients à la mise en place de pratiques de fabrication audiovisuelle plus durables. En tant que productrice, j’ai l'expérience du faire, j’accompagne mes clients (productions & agences) à passer à l’action.

L’éco-socio production, c’est une nouvelle vision de la production audiovisuelle adaptée aux enjeux environnementaux & sociaux.

De mon point de vue, l’éco-socio production se base sur les principes du mieux consommer, du mieux fabriquer, du mieux vivre ensemble. Principes sur lesquels, j’ai développé ma société de cosmétiques naturels Green Barbès en parallèle de ma carrière en production audiovisuelle, il y a maintenant 10 ans. Il n’y a qu’un pas entre mes convictions personnelles et mes missions professionnelles. L’éco-socio production et ces sujets intrinsèques sont passionnants.

L’éco-socio production, c’est prendre en compte les impacts de nos fabrications, notre activité, notre industrie, c’est les comprendre, les maîtriser et les réduire dans la mesure du possible. C’est intégrer la compréhension de nos impacts dans la préparation des productions et trouver des solutions agiles et créatives.

J’ai toujours eu une aversion pour les injonctions en tout genre et la perfection !  On fait ce qu’on peut mais on le fait ! Il faut se lancer, commencer là où on en est. C’est ça être responsable ! L'intentionnalité reste le point de départ d'une transition environnementale et sociale plus large. Même si ensemble nous ne faisons qu'une petite différence sur chaque projet, c'est déjà un pas de plus vers la transition.

Pour moi l’éco-socio production, c’est un questionnement, une réflexion nécessaire sur nos impacts. Il faut être curieuse et remettre en question ces habitudes, son cocon familier.

Je suis consciente qu’il y’a encore du chemin à parcourir !  Je propose des solutions adaptées pour que de tournages en tournages, nous aboutissions à mieux. 

 

  • Concrètement, ça se passe comment ? quel est le process ?

L’éco socio production pour des raisons évidentes est au cœur des préoccupations. Mon rôle d’éco manager est de simplifier pour mes clients la mise en place des pratiques plus durables sur le set.

Exemple concret d’éco production :

Un de mes client, la société de production LA\PAC a fait appel à moi en tant qu’éco manager TERRE/TV en collaboration avec PRECIOUS pour réduire et mesurer l’impact carbone de la dernière campagne Maison Perrier (agence OGILVY), tournée entre la France et la Hongrie.

En France, je me suis occupée de l’éco management en trois temps : l’avant (préparation) / pendant (tournage) / après (le bilan).  En Hongrie, j’ai travaillé main dans la main (à distance ?) avec notre partenaire local spécialisé en éco production GREEN EYES PRODUCTION.

Mes missions :

-        Évaluer les impacts et déterminer les objectifs en binôme avec Jehanne Patricot, éco manager PRECIOUS.

-        Définir un plan d’actions en accord avec les directives d’éco production du client (par ex : signalétique dédiée, régie verte, la gestion des déchets, pas de viande rouge, co-voiturage, donation etc)

-        Auditer & recruter les équipes dédiées à l’éco production en France et en Hongrie.

-        Impliquer / sensibiliser / accompagner les équipes en amont et pendant le tournage.

-        Vérifier la bonne mise en place de pratiques plus durables sur le plateau.

-        Organiser une collecte de données exhaustives et qualitatives sur le terrain.

-        Analyser et remplir un bilan carbone sur AD GREEN effectué par PRECIOUS). Ces données étaient destinées au calcul et à l’analyse de l’empreinte carbone réalisé pour le client.

La sensibilisation et la prévention en amont, sont les parties majeures du succès de la démarche d’éco-socio production. Elle permet d’expliquer la démarche aux équipes, de les impliquer, d’anticiper les comportements problématiques, de mieux connaitre les équipes : leurs habitudes et gestes déjà intégrés, les freins à la mise en place de la démarche. Toutes les actions ne feront pas l’unanimité mais il faut aussi se remettre en question en tant qu’éco-socio manager. Il faut ouvrir le débat planter des graines de réflexion commune pour faire germer un consensus lentement mais surement.

Il n’y a pas de ONE process fits ALL !  Je prends en compte le niveau de maturité de l’entreprise et des équipes, les ressources financières, humaines et techniques afin de proposer une stratégie et des solutions adaptées aux petites entreprises comme aux grands groupes.

J’accompagne des entreprises qui ont envie de changer et de respecter un cadre réglementaire mais qui ne savent pas par où ou quoi commencer. Le process est très simple CALL ME, on en discute !

Je remarque que le bilan carbone constitue la partie visible de l’iceberg de l’éco-socio production. D’ailleurs, j’ai beaucoup de demandes de bilans carbone de tournages publicitaires. (Khiel’s, L’Oréal, Lancôme, Le Bon Coin …) C’est un outil introductif à l’éco-socio production.   C’est à partir de celui-ci qu’on peut mettre en place une stratégie de réduction des impacts plus juste sur les futurs projets.

C’est un outil utile ! Il ne s'agit pas seulement de collecter des données et de remplir un tableau Excel, il permet de lancer une discussion sur les besoins et l’implication de chacun pour limiter son empreinte. La transition de notre industrie vers le mieux est un effort commun. Nous avons besoin de nous réunir.

 

  •  Ecoprod, Green Bid, 1% pour la planète (etc). Les labels ont tendance à se multiplier, Quel est leur intérêt et leur apport ?

Les collectifs engagés se multiplient et il existe quelques labels de confiance comme la labellisation de tournage eco-socio produit. qu’ECOPROD a lancé en 2023. Chaque pays se réfèrent à son organisme dédié à l’eco-socio production qui unifie les discours. Pour vous simplifier la cartographie des « labels », je me réfère à ECOPROD, GREEN THE BID, AD GREEN pour la partie ÉCO de la production et je me réfère au COLLECTIF 50/50 pour la partie SOCIO de la production.

Les initiatives vers la transition de l’industrie audiovisuelle sont multiples mais en réalité elles se complètent dans cet effort commun contre la crise climatique et ces conséquences sociétales. Il y a de place pour tout le monde, c’est un réseau vertueux. Mais attention, à ne pas tomber dans les travers de la labélisation BIO. Trop de labels peuvent effectivement porter à confusion et faire perdre de l’authenticité.

En adhérant aux « labels » et en adoptant leurs idées, nous reconnaissons notre responsabilité et affichons notre volonté d’instaurer une démarche responsable à l’ensemble de nos structures et de nos projets.

C’est une question d’engagement ! rejoindre un collectif, une cause, c’est participer à son échelle, avec ces moyens : une partie de son chiffre d’affaires (1% pour la planète), une cotisation (50/50, Ecoprod), du temps de cerveau, du partage d’expériences (Green the bid, ecoprod)…

Avec TERRE TV, je participe aux discussions d’éco-socio production d’ECOPROD et je suis membre active du réseau l’international GREEN THE BID et membre du COLLECTIF 50/50. J’ai suivi la formation “Eco manager dans la production & la diffusion” proposée par le label ECOPROD x La Fabrique des Formats. Et, je me réfère aux lignes directrices de la norme AFNOR ISO 26000. C’est le premier standard international en matière de RSE.

Depuis 2023, j’accompagne entre autres le groupe de production PAC groupe (LA\PAC, STINK PARIS FILMS, DE GAULLE, VERY/CONTENT, 2001, PAC STORIES) sur la mise en place de leur feuille de route RSE en partenariat avec FLYING SECOYA (en cours)

Mes missions pour PAC groupe (liste non exhaustive)

- Formaliser la démarche RSE
- Effectuer le bilan carbone de société avec AKTIO (en cours)
- Sensibiliser l’interne avec un focus sur les productrices
- Répondre aux demandes d’évaluation ECOVADIS des différentes entités du groupe.
- Proposer un service d’éco-socio production

PAC Groupe s’engage auprès de :

- ECOPROD
- GREEN THE BID
- 1% For The Planet
- ECOTREE (Investissement pour soutenir la création et la préservation des forêts durables)
- COLLECTIF 50/50 – MEMBRE (collectif de promotion de l’égalité, parité, diversité dans le cinéma et l’audiovisuel)
- ECOVADIS (Médaille de bronze et badge commited)
- BCORP (en cours) 

 

  • Quels sont les freins auxquels vous êtes le plus souvent confrontés ?

Avec 15 ans d'expérience dans la production audiovisuelle et la publicité sur les marchés français, UK/US et allemand. J’ai une compréhension transversale de ces deux mondes : celui de la production et celui des agences. J'ai travaillé avec des sociétés de production prestigieuses telles que Wanda Productions, La\Pac, Henry, Frenzy, l’agence BBDO Paris, ou à San Francisco dans la start-up de web design, Propane Studio au cœur de la Silicon Valley.

J’intègre les contraintes et les limites de mes clients pour proposer des objectifs atteignables et des solutions simples à mettre en place.

Ce ne sont pas tant des freins que des habitudes à faire évoluer.

Nous faisons tous de notre mieux. Nous avons une relation paradoxale avec le changement. Nous aimons l’idée de nouveauté cependant la mise en place concrète d’un changement, une altération de ces habitudes suscite fréquemment des réticences, des hésitations voir des peurs… « WE ARE ONLY HUMAN, RIGHT ?! », 

Nous ne sommes pas des machines avec un bouton ON / OFF. Et, oui il faut aussi prendre en compte la psychologie dans la sphère professionnelle. Un bon accompagnement vers de meilleurs pratiques demande de l’empathie, l’envie d’aller plus loin ensemble et une analyse du projet sans jugement. On ne juge personne, on agit ! Produire, c’est faire ! Oui je vous l’accorde, ça fait très discours Miss France mais j’y crois.

Ce n’est pas facile, notamment pour les agences. Le marché est de plus en féroce, les budgets de plus en plus réduits, les timing très serrés. Néanmoins, pour déployer des campagnes efficaces d‘éco-socio production, Il faut faire vite et bien et pour faire bien, il faut du temps et de l’argent. Money fact : la ligne éco production dans un devis représente entre 1% et 3% du budget total. L’éco production se prépare en amont pour sensibiliser d’une part mais aussi effectuer des économies d’échelle basée sur le facteur temps d’autre part. 

Il faut dialoguer !

 

  • Quels sont enjeux actuels pour les agences, pour les annonceurs et pour la production ?

Le monde change ! Des mesures drastiques s’imposent. Pour comprendre l’urgence à un niveau économique, il y a une décroissance du PIB de 50% si la température augmente de 2 degrés (Source GIEC). Ce n’est pas facile, c’est un boulot de tous les jours mais Il faut se confronter à une autre forme de réalité.

Il faut faire évoluer la production audiovisuelle, la rendre plus vertueuse pour pérenniser le secteur. Les enjeux climatiques, sociaux, règlementaires et concurrentiels sont intimement liés.

Aujourd’hui, le cadre réglementaire imposé à la production audiovisuelle est peu contraignant. Néanmoins, « pour un producteur, ne pas entamer cette démarche, c’est prendre un risque de plus en plus grand : à terme, les obligations européennes vont imposer l’écoresponsabilité sur tous les tournages en France. Ceux qui auront déjà entrepris la démarche auront une grande avance, tandis que les autres vont être confrontés à un mur de réformes. » témoigne Baptiste Heynemann, chef du service des industries techniques et de l’innovation au CNC et membre Ecoprod.

Jérôme Denis (CEO PAC Groupe) l’a bien compris ! Depuis 2018, la transition verte s’opère timidement au sein de LA\PAC mais a eu le mérite d’exister avec quelques actions visant à réduire leurs impacts dans les bureaux et sur les lieux de tournage. La démarche s’est accélérée en 2023 avec la création d’un poste dédié à la RSE et l’éco-socio production. « Il faut sans cesse se requestionner en affrontant le réel » dixit Jérôme Denis. 

 

  • Comment voyez-vous les choses évoluer ? 

La locomotive vers la transition est en marche et elle accélère doucement mais surement ! Il y a une remise en question générale, de son modèle économique, des leviers créatifs, de sa consommation, de ces habitudes au quotidien.

De toute évidence, ce n’est pas tout blanc ou tout noir ! Toutes les entreprises sont imparfaites. J’accompagne les entreprises qui veulent mieux faire. J’aime bien cette citation du philosophe Alain : ‘le courage, c’est de s’y mettre !'
Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir aligner leurs valeurs, leur envie de faire bouger les lignes avec des actions concrètes. Je radote un peu mais tout le monde à un rôle à jouer à son niveau. Nous devons être intentionnels dans nos pratiques. L’intentionnalité reste le point de départ de la transition verte dans sa globalité.
Peu importe son rôle dans le milieu de la production audiovisuelle, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : la créativité. Et, si nous regardions notre industrie par le prisme de la durabilité ? Le pas vers la transition ne serait pas si insurmontable que ça !
Nous pourrions toujours être créatifs tout en étant responsables. Ce n’est pas dichotomique. Produire durablement, c’est une direction artistique. La production audiovisuelle créée, il faut rester créatif.
Il faut faire rêver de manière différente ! Les règles doivent évoluer pour marquer sa singularité.

Nourrissons les talents, les compétences et les cœurs. Faisons confiance à l’intelligence collective pour évoluer. La transition est un travail d’équipe. Nous sommes tous sur le même bateau !

Pour conclure, j’attends avec impatience que l’éco-socio production perde ces particules et que la production responsable devienne un standard qu’on ne discute pas. Ça s’appellera la production tout simplement ? ! 

 

LA\PAC
Paris, France
See Profile