Exprimer les “Fiertés” de manière innovante

Juin, c’est “Pride Month”. Nous allons donc nous intéresser aux campagnes qui soutiennent la communauté LGBTQIA+.

par Mark Tungate , Adforum

Cela fait déjà 55 ans depuis les émeutes de Stonewall, provoquées par une descente de police dans un bar gay de Greenwich Village, ce qui a déclenché de furieuses protestations et a finalement donné naissance au mouvement Pride. À l'époque, il était difficile d'imaginer la célébration joyeuse que cela deviendrait dans de nombreuses villes aujourd’hui.

Il était tout aussi difficile d'imaginer l'industrie publicitaire s’emparant ouvertement du sujet de la communauté gay. Mais aujourd'hui, les agences et les marques interviennent régulièrement pour apporter leur soutien. Commençons par un exemple émouvant d'adam&eveDDB, qui suit un couple gay pendant de nombreuses années de leur relation. Le client est la Loterie nationale. Il n'y a pas si longtemps, il était impensable qu'une marque sous franchise d'État diffuse une telle publicité à la télévision grand public.

Tout le monde aime les love stories, et bien sur, McDonald’s aussi. C’est encore mieux sur un skateboard.

Aux Pays-Bas, Nike met en lumière le « Joy Run Collective », un groupe qui fait évoluer le sport au-delà des stéréotypes.

En parlant de sport, les jeux olympiques vont avoir lieu à Paris cet été (comme si vous pouviez l’ignorer). Petit flashback sur les Gay Games de Hong Kong en 2023. Ce film d’Havas montre comment un superbe lion est né.

Le mot “placard” peut être fortement associé à la communauté gay – et une agence de l'ONU qui soutient l'inclusion, ainsi que l'agence HOY en Argentine, ont estimé qu'il devrait être “cassé”. Ils ont donc transformé des placards en une installation artistique.

Pour rester en Amérique Latine, voici un film du groupe gay de Bahia et de l’agence Propeg au Brésil. Ne manquez pas le rebondissement à la fin.

Également, cette étude de cas du Brésil signale un problème : l'IA a tendance à mal identifier le genre des personnes transgenres. Ainsi, Publicis Brésil, en collaboration avec l'ONG Casarão, a lancé le projet « J’existe », garantissant que l'IA reconnaisse et respecte le genre avec lequel les individus transgenres s'identifient.

Au Portugal, un créateur de mode transgenre a organisé un défilé qui a délibérément omis de mentionner son message latent – à savoir que l'inclusion devrait être si naturelle que tout le monde l'accepte.

Et pour finir, dans une campagne lancée plus tôt cette année, Sephora et BETC Etoile Rouge célèbrent la diversité et l’union avec un miroir qui reflète différentes formes de beauté. “Bon mois des fiertés.”

TOPIC: PRIDE