RETAIL 2024. ANGOISSE OU ESPOIR ?

Nathalie Cachet, Présidente de SCORE DDB partage son expertise retail pour 2024, entre initiatives et évolutions dans lesquelles des marques sont déjà engagées.



 

Une fois que l’on s’est raconté que l’IA va changer notre vie, que la cybersécurité est prédominante, que le pouvoir d’achat est en baisse, que la planète est en danger - d’ailleurs c’est plus l’humain qui est en danger car la planète, elle s’en sortira toujours – que la situation politique internationale est inquiétante, que la situation économique française est anxiogène … et la liste pourrait être longue, j’ai envie de voir tout ce que cette année va aussi apporter de nouveautés, d’évolutions et de changements positifs.

Oui, notre monde change et oui les comportements des consommateurs évoluent … alors n’est-ce pas le meilleur moment pour les retailers de se remettre en question et de se réinventer pour traverser les crises, survivre à cette période et accompagner au mieux leurs clients. Si la situation n’était pas aussi tendue, y aurait-il autant d’initiatives ? Aussi rapidement ? Je ne suis pas sûre.

Parce que oui, une multitude d’initiatives positives, intelligentes, multiples, variées heureuses pour notre budget et pour la planète, fleurissent partout chez les retailers !

Boulanger propose « le plaisir de consommer autrement » une stratégie de services qui permet de réparer les produits plutôt que de les jeter et propose aussi une nouvelle économie qui transforme vos produits inutiles en monnaie pour vous en offrir de nouveaux. 

Norauto étend sa politique de services en s’occupant du reconditionnement des batteries de votre vélo électrique pour vous éviter de changer de vélo quand la batterie est en fin de vie.

Intersport propose des vélos « Presque parfaits », des vélos avec quelques défauts, sans impact sur votre sécurité, à petits prix et sans gâchis.

Passion Beauté créé une pépinière de belles petites marques Made In France aux côtés de leur offre traditionnelle de grands noms du parfum, du soin et du maquillage pour proposer une offre large et adaptée à tous les budgets.

Mais au-delà des services, ces périodes de stress obligent les marques à plus de transparence : l’origine et la composition des produits, la part du local, les apports nutritionnels, etc… Les packagings reprennent leur rôle d’information. Ils deviennent de plus en plus complets et pédagogiques, et cette transparence est aussi une très bonne chose !

Le retail s’adapte aussi pour permettre à tous de mieux vivre dans cet environnement de plus en plus contraint budgétairement.

Picard, par exemple, a revisité son offre déjeuner pour la rendre encore plus gourmande et copieuse pour un budget réduit en proposant -10% pour l’achat d’un plat et d’un dessert.  

Dans un domaine complètement autre, Pompes Funèbres Générales casse les codes du marché et se réinvente en proposant Essentiel : une offre packagée, « every day low price », transparente et qualitative. Ce qui aurait été inenvisageable auparavant dans ce secteur où on ne parle pas clairement d’argent.

Côté environnement aussi ça bouge avec des initiatives concrètes telles que Carglass - qui pour être au plus près de ses clients – a remplacé en une fois toute sa flotte de 400 véhicules pour les passer en 100% électrique.

Plus que jamais, la transparence de l’information devient une dette des marques et le consommateur a repris le droit à la parole et veut du sens.

Les équipes magasins ne sont pas en reste et veulent, elles aussi, donner du sens à leur métier et agir pour aider les autres. Je pense notamment au programme « Les Bricos du Cœur » de Weldom monté avec les salariés et des associations, qui rénove les lieux et habitats de gens dans le besoin, d’associations, d’Ehpad ou encore d’hôpitaux pour enfants.

Les valeurs et les initiatives de solidarité et d’entraide font chaud au cœur ! D’ailleurs même les marques coopératives – je pense à Orpi par exemple – revendiquent maintenant leur statut égalitaire et solidaire, créateur d’emplois dans les territoires.

Donc oui 2024 sera une année tendue et compliquée, c’est évident, je ne suis pas naïve. Mais le retail existe depuis toujours pour servir les consommateurs et il s’est toujours s’adapté. Le retail va donc continuer d’innover et d'évoluer pour proposer de solutions qui soient bonnes pour les consommateurs et bonnes pour la planète. C'est une évidence. 

 

SCORE DDB
Publicité/Communication intégrée
Paris, France
See Profile